Livres

Comment j’ai enfin compris ce qu’était le (maudit) karma

2-Maudit Karma

J’étais en dernière année de master quand j’ai eu l’opportunité d’effectuer un stage dans une maison d’édition. Dans le même temps, une des employés partait. Et quand un éditeur part, il donne parfois sa bibliothèque professionnelle aux collègues, stagiaires et curieux ; des livres sur lesquels il a travaillé, des livres qu’on lui a offerts, des livres qu’il a achetés pour s’en inspirer…

Ce sont en tout cas les hypothèses que je me suis faites parce que cette collection-là était immense : des beaux-livres, des romans, de la poésie, de la bande-dessinée, des livres en langue étrangère, tous d’une vingtaine de maisons d’édition différentes. Et dans le lot, ce livre à la couverture pas trop flashy avec sa superposition d’animaux – dont un cochon d’Inde, et si vous ne le savez pas, j’adore les cochons d’Inde – et ce titre : Maudit Karma.

Je n’avais jamais bien compris la notion de karma. Je savais que c’était un retour de bâton, une récolte de ce que l’on avait semé, une histoire d’équilibre. Mais pris dans son domaine religieux, ça devait être un peu plus complexe que ça. J’ai donc saisi le livre, l’ai retourné, et dès la quatrième de couverture, le ton était donné par une citation du quotidien allemand Bild : « Plein d’esprit et complètement barré ! »

De temps en temps, j’aime bien lire des récits culottés, qui font fi de la bienséance et qui s’autorisent un petit grain de folie. La présentation suit. Et très vite, l’ouvrage se révèle : Kim est une businesswoman qui travaille dans le monde de la télévision – du divertissement, ajoutera-t-on. Elle est populaire, hautaine, impitoyable. Et accessoirement épouse et mère. Mais sa vie de famille passe au second plan face à sa carrière. Et Kim trompe, tourmente, écrase sans le moindre scrupule. Jusqu’à ce que… elle meurt.

Chaque religion a son dieu/sa déesse/ses dieux/ses déesses/ses esprits/ses ancêtres/son panthéon (rayez la ou les mention(s) inutile(s), hein) mais qui s’occupe des athées dans l’au-delà ? L’auteur imagine que les divinités ont joué à pile ou face et qu’il a incombé à Bouddha d’effectuer cette tâche. Et pour une novice comme moi, qui dit bouddhisme dit réincarnation, d’où le principe du karma. Car oui, Kim a été abominable par certains endroits au cours de sa vie ; la voilà donc changée en fourmi !

Le pire est qu’elle se réincarne dans son propre jardin, près de son mari et de sa fille en deuil. Et qui vient donc les consoler ? Nina, son ancienne meilleure amie et aujourd’hui pire ennemie, qui a toujours été amoureuse de son mari et qui tente de prendre sa place dans sa famille.

Kim regrette de ne pas avoir accordé plus de temps à ce qui était pourtant essentiel : ses proches. Et hors de question de laisser Nina les lui voler ! Elle doit les rejoindre. Mais de fourmi à humain, le chemin des réincarnations est long et il va lui falloir accumuler une tonne de bon karma en réalisant des actes héroïques, en sauvant d’autres vies, en se sacrifiant pour elles. Et de fourmi à cochon d’Inde, de ver de terre à veau, d’écureuil à chien, elle a pour objectif de retrouver un corps humain et de stopper Nina avant qu’il ne soit trop tard.

L’intrigue est lancée, je la trouve amusante et intéressante, et pour couronner le tout, David Safier a une écriture simple qui se prête très bien à ce genre d’histoire. Le récit est souvent entrecoupé, les paragraphes sont courts, les chapitres aussi, le texte s’enchaîne rapidement et sans difficulté ; le côté mystique – ou religieux – de la chose bénéficie d’une écriture plus fluide et rêveuse ; le suspense va montant sans qu’on ne perde jamais cette légèreté et cet humour qui rendent la lecture si agréable. Une fin peut-être un peu trop simple ou un peu trop annoncée à mon goût mais définitivement un bon moment à passer.

Assurez-vous donc de ne pas froisser Bouddha en passant à côté de Maudit Karma ; qui sait, il vous épargnera peut-être de vous réincarner en fourmi !


Maudit Karma, David Safier – Presses de la Cité (2008)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s